Nour - Un mariage arrangé

Des journées d’été pleines de rêves, d’amour et de joie, tel est le quotidien de Nour, 16 ans, et de sa bande d’amis. Jusqu’à ce que Maurice, 35 ans, jette son dévolu sur elle et qu’elle soit contrainte de l’épouser. Sa joyeuse insouciance se transforme alors en un quotidien lugubre sur fond de confinement dans  les tâches ménagères...

Des journées d’été pleines de rêves, d’amour et de joie, tel est le quotidien de Nour, 16 ans, et de sa bande d’amis. Jusqu’à ce que Maurice, 35 ans, jette son dévolu sur elle et qu’elle soit contrainte de l’épouser. Sa joyeuse insouciance se transforme alors en un quotidien lugubre sur fond de confinement dans les tâches ménagères...

Dans le cadre du festival Panorama, cette année c'est le cinéma du proche et moyen orient qui est à l'honneur du 08 au 17 octobre. J'ai choisi le film "Nour", qui dénonce les mariages forcés au Liban, toutes confessions confondues. Le cinéaste Khalil Dreyfus Zaarou en réalisant ce film avait pour but "que les autorités adoptent une loi civile pour fixer l'âge du mariage à 18 ans". Le film a eu lieu en présence du réalisateur, qui nous a expliqué que faute de moyen il a lui même joué le rôle du mari,  et a aussi raconté qu'il était politiquement investi pour le droit des femmes. 

La première partie du film se déroule comme un rêve, dans un décors superbe qui nous fait découvrir la campagne libanaise. La jeunesse de Nour est celle d'une dolescente pleine de rêve qui vit une jeunesse heureuse aux côtés de ses amis d'enfance. Elle a même un petit ami de son âge, et tous deux s'aiment sincèrement. La seconde partie à partir du mariage est comme un coup de poing. On voit que la vie de Nour s'arrête subitement. La scène de la nuit de noce signale le début de l'enfer dans lequel elle va se trouver réduite. D'une vie d'adolescente insouciante, elle passe à une vie de vieille femme. Elle n'a plus le droit de voir ses amis, de sortir, d'étudier, d'avoir des rêves et des espoirs. Un très beau film malgrès la dureté du sujet.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
M
Je n'ai pas entendu parler de ce film. Heureuse de le découvrir ici grâce à toi.
C'est un sujet qui m'interesse et m'interpelle beaucoup
Répondre
D
Bonjour missfujii, j'espère que ce film va sortir plus largement car j'aime beaucoup en général ce cinéma venu du Moyen-Orient. Bonne journée.
Répondre
E
Bonsoir Sabine. Le sujet doit être effectivement très dur et émouvant
Répondre
M
Je l'avais noté pour le voir à l'occasion...merci d'en parler
Répondre
V
Je ne connais pas ce film mais il me plait bien. Je le regarde la première occasion.
Bonne soirée - Bises
Répondre
B
Je ne l'ai pas vu, mais j'en ai entendu parler. L'orient n'est toujours pas prêt à se séparer de traditions ancestrales qui ne devrait plus voir le jour !
Bonne soirée
pat
Répondre
M
Et pourtant dans le film il s'agit d'une communauté chrétienne. Souvenir d'enfance du cinéaste.
M
Je n'ai pas vu ce film là mais quelques uns dont le thème est proche... Ah le statut des femmes dans certaines communautés..
Répondre
R
J'espère qu'il passeras a la TV et dans ce cas je ne le manquerais pas...Merci de nous le signaler. Bisous doux dimanche
Répondre
J
J'en ai entendu parler de ce film, je note .
Bon dimanche
Bises
Répondre
U
Bonjour,
Je note, je ne connais pas du tout. Bon dimanche, bises Véronique
Répondre
F
Ce doit être un film très intéressant à voir. Je note, je note...
Répondre
Cedistic © 2014 -  Hébergé par Overblog