HOPE - Boris Lojkine

  • missfujii.
  • cinéma

"Quelque soit l'obscurité du moment, l'amour et l'espoir sont toujours possibles"

Georges Chakiris

HOPE -  Boris Lojkine

Aujourd’hui, j’aimerais vous parler d’un film que j’ai vu au cinéma jeudi soir, c’est l’histoire d’un « road movie » (un film dont l'action se passe sur la route.) qui décrit la réalité mal connue des peuples migrants, en déroute. Une histoire poignante sur fond d’amour et d’immigration. Entre démarche documentaire et ethnographique, ce film n’en est pas moins une fiction. Une histoire qui m’a passionnée, émue, toujours filmée avec pudeur qu’il s’agisse des scènes dures ou des scènes d’amours les plus sobres.  Boris Lojkine a su filmer l’insoutenable, avec subtilité et sobriété, en explorant les visages, les regards, les silences, le film tisse avec une extrême délicatesse le rapprochement sentimental de ses deux protagonistes. Hope a était filmé avec des acteurs non professionnels, de véritables migrants, tous très charismatiques et c’est qui fait selon moi la force de ce film. A ne pas manquer si on veut se faire une réelle opinion sur les migrants.

 
HOPE -  Boris Lojkine
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

la nonna 09/03/2015 07:02

une bien belle citation, bisous a toi, bonne journée

lemenuisiart 07/03/2015 18:48

Elle est très belle cette citation
A bientôt

Maria-Lina 07/03/2015 12:17

Bonjour, un film qui semble très émouvant, merci pour ce beau partage! Bise et bonne journée tout en douceur!

covix 07/03/2015 09:35

Nous avons oublié que nous sommes tous issu d'une immigration… c'est un véritable déchirement pour ces gens, plus de famille, seul face à un monde indifférent, qui les rejette, j'en connais, et donner un peu de soleil dans leur vie c'est bien, mais rien ne remplace une bonne stabilité.Passer dans l'enfer de l'évasion avec ses embarcations qui à l'arriver (peur ceux qui arrivent) attise la parano qui ne demande pas grand chose pour exploser.
Très beau comme Timbuktu.
Bonne fin de semaine
@mitié

Bernieshoot 07/03/2015 07:11

le migrant qui ne l’est pas ou n’est pas issu d’un migrant,
l'homme a toujours eu se besoin de se déplacer

CathyRose 07/03/2015 07:01

Je verrai s'il passe dans mon petit cinéma de province, mais pas sûr !
Excellent week-end Sabine, bisous !
Cathy

Cedistic © 2014 -  Hébergé par Overblog